La France a de l'avenir

Société



La France a de l'avenir


La France n'est pas si mal placée pour traverser la crise, découvrez ses atouts, point par point :


 - Des enfants par milliers
 - L'indépendance énergétique
 - Un pays « béni des dieux »
 - Un réseau de transports moderne
 - Un pays attractif
 - Le pain et le vin
 - La culture, une arme anticrise
 - Un capitalisme à deux têtes
 - Un pays de fourmis
 - France, terre de luxe
 - Destination France
 - L'édredon social



En 2007, le célèbre institut d'économie de Cologne avait prédit que la France deviendrait en 2035 la première puissance économique européenne devant l'Allemagne. Fin 2008, déjà, exprimé en dollars, le PIB par habitant de la France vient de dépasser de peu celui de l'Allemagne. Et si la crise qui rend les Français si dépressifs allait accélérer le mouvement et anticiper cette prévision ?



Le Royaume-Uni, qui, il y a encore quelques mois, faisait l'admiration des observateurs, est en train de subir la pire récession depuis le lendemain de la Seconde Guerre mondiale et revit les années noires au cours desquelles Margaret Thatcher luttait pour sauver l'économie du pays.

L'Espagne subit une véritable descente aux enfers et est devenue la championne d'Europe du chômage, avec un taux de 13,9 % et sans doute 18,7 % en 2010.

L'Allemagne, première puissance exportatrice mondiale, pourrait connaître en 2009 sa pire contraction depuis 1945, en raison de la chute de ses exportations, principal moteur de l'économie. Les investissements en équipement, qui avaient progressé de 8,3 % en 2008, baisseraient de 11,9 % en 2009.

L'Irlande, qui était jusqu'à hier le paradis de la croissance, va voir sa dette passer de 25 % du PIB à 54,8 %, et son taux de chômage, qui était quasi nul, s'envoler à plus de 10 % de la population active.

Autant d'occasions non de se réjouir du malheur des autres, mais de prendre conscience des formidables atouts de la France. Des atouts qui, s'ils étaient mieux perçus et surtout mieux valorisés, devraient permettre aux descendants des Gaulois de crier, eux aussi : « Yes, we can. »

12 raisons d'espérer (quand même) - Publié le 05/03/2009 N°1903 Le Point